christophe barbeau
christophe barbeau

Elevage de vie : christophe barbeau
The " De Vie " breeding farm

christophe barbeau

christophe barbeau




ENTREE | ENTER

christophe barbeau

Sélectionné dans l’équipe de Suisse pour les jeux Olympiques d’Athènes en 2004, Christophe Barbeau s’entraîne maintenant à Marsens. Ce week-end, le Français d’origine participait aux concours organisés sur ses nouvelles terres. Christophe Barbeau: «A Marsens, je pense que je bénéficie d’une des plus belles installations de Suisse» Christophe Barbeau est en compagnie de sa famille. Il joue avec ses enfants, s’amuse à côté du parcours auquel il a déjà pris part. Dimanche après-midi à Marsens, le Français d’origine semble aux anges. Le cavalier de 39 ans est dans son élément. Les chevaux, c’est toute sa vie. Pourtant, Christophe Barbeau n’a pas grandi dans une famille férue d’hippisme. «Mes parents n’étaient pas dans ce milieu, se rappelle-t-il. Avant de monter, je pratiquais le judo et le rugby.» C’est à l’âge de 13 ans qu’il s’est intéressé aux chevaux. «J’ai commencé assez tard. J’ai essayé et cela m’a tout de suite plu, un coup de chance.» Dès ses premières heures sur le dos d’un cheval, Christophe Barbeau a attrappé le virus de l’hippisme et, depuis, n’a jamais abandonné ce sport. Il en fera même son métier. «En France, j’ai passé toutes mes classes de cavalier. Ensuite, j’ai acquis le brevet d’Etat d’éducateur sportif, spécialisé dans l’hippisme. Ainsi, j’ai pu me consacrer uniquement à mon sport favori, en m’entraînant tout en donnant des cours.» Quatre ans au Japon Christophe Barbeau a bien fait d’arrêter le judo et le rugby à 13 ans. Vingt-cinq ans plus tard, le cavalier s’est retrouvé sélectionné pour les jeux Olympiques d’Athènes, sous les couleurs helvétiques. «C’était un grand moment. Pour tout sportif, une participation aux JO est une consécration. C’est l’objectif de chaque athlète.» Réserviste, il a quand même savouré ce voyage en Grèce. «Le plus beau souvenir de ma carrière!» Des souvenirs, le citoyen de Lossy en a plein la tête. Avant sa participation aux olympiades de 2004, Christophe Barbeau a parcouru le monde en compagnie de ses canassons. «J’ai passé quatre ans au Japon, en tant qu’entraîneur de l’équipe nationale junior.» C’est après ce périple au pays du Soleil levant qu’il va connaître la Suisse. «En revenant du Japon, je me suis installé à Chiètres. Depuis, je n’ai jamais quitté le canton de Fribourg.» Naturalisé il y a quinze ans, le cavalier a participé à toutes les grandes épreuves équestres mondiales. En quatre ans de compétition à ce niveau, le Fribourgeois s’est forgé un palmarès plutôt impressionnant: deux qualifications pour des finales de Coupe du monde à Milan et Las Vegas, vice-champion de Suisse, deux fois champion romand et classé à deux reprises dans les cinq premiers du CSI de Genève. Avec tous ces excellents résultats, il était même classé 43e mondial en janvier dernier. Si Christophe Barbeau est un cavalier de classe mondiale, pourquoi a-t-il participé aux concours de Marsens, où l’on est loin des paillettes des championnats du monde? «J’ai changé de chevaux. Pour le moment, les bêtes que je possède n’ont pas le niveau pour briller sur la scène internationale. Je me contente alors de participer aux épreuves nationales. J’ai aussi concouru ce week-end pour briller sur mes nouvelles terres.» Une très belle installation En effet, ce week-end de compétition à Marsens était assez spécial pour Christophe Barbeau. Depuis quelques mois, le cavalier s’entraîne en Gruyère. «Je pense que je bénéficie d’une des plus belles installations de Suisse, renchérit-il. L’environnement est très favorable pour les chevaux et ils sont très bien entretenus par la famille Sottas.» A bientôt quarante ans, Christophe Barbeau est loin de ranger ses bottes. Tout en continuant à donner des cours, il compte bien revenir au top niveau le plus vite possible. «J’espère pratiquer cette activité toute ma vie. En tout cas, je le ferai jusqu’à ce que je ne puisse plus monter sur un cheval.» Philippe Putallaz, roi de la vitesse Des chevaux installés dans d’immenses camions, des belles voitures, des jeunes femmes toutes bien habillées, accompagnées de leurs chiens, un stand de fournitures hippiques. Les concours de Marsens battent leur plein en ce dimanche après-midi. Si les alentours de la piste font plutôt penser aux cours des châteaux anglais, les compétitions ont bien eu lieu ce week-end au centre hippique. Et le niveau s’est révélé plutôt excellent. La preuve avec la démonstration de vitesse et de maîtrise de Philippe Putallaz. Déjà vainqueur l’année dernière dans cette même épreuve, le Genevois a à nouveau survolé le SI romand du «Summer classic», dernier concours au programme. Le cavalier et sa monture ont impressionné les spectateurs. Revenant sur sa victoire, l’éternel jeune homme ne paraissait pas plus surpris que ça. «Avec mon cheval Maastricht, nous étions la paire la plus expérimentée, tout simplement.» Plus de 100 victoires En effet, Philippe Putallaz en possède de l’expérience. «Avec Maastricht, nous avons déjà gagné plus d’une centaine de concours.» Malgré tout, il faut rendre un coup de chapeau à la paire victorieuse. Sur un parcours où la vitesse était primordiale, elle n’a laissé aucune chance à ses adversaires. «Sur ce genre de tracé, une erreur est très vite arrivée, analyse le gagnant. Mais normalement, nous nous baladons dans ce genre de compétition. Tandis que les autres concurrents évoluent à leurs limites, nous arrivons, avec mon cheval, à parfaitement gérer sans prendre trop de risques. C’est un peu comme si une ligue A de football affrontait une ligue B.» Si le Genevois a participé à ce week-end gruérien, c’est surtout pour bien se préparer et se mettre en confiance pour ses prochaines échéances, d’un tout autre niveau. «J’aurais pu aller en Espagne, mais j’ai préféré “m’échauffer” ici pour être au top lors du prochain CSI d’Athènes.» Un autre grand crac des parcours internationaux était présent à Marsens. En remportant le premier concours vendredi, Christophe Barbeau a rempli son contrat sur ses terres. «J’ai couru avec Loriot XI, mon cheval qui m’a suivi dans les grands concours. J’ai réalisé une assez bonne performance. Le seul petit bémol serait peut-être dimanche, où j’ai un peu exagéré dans la deuxième manche. J’ai voulu aller trop vite. Mais ce n’est pas bien grave.» L’année dernière, Romain Sottas avait réalisé un sans-faute lors de la finale. En 2005, pas de trace du jeune Gruérien dans les paddocks. On le retrouve serveur au bar, la mine un peu déçue, aidant ses parents dans l’organisation. «Cela ne s’est pas très bien passé. J’ai réalisé quelques fautes.» Pour le jeune cavalier, concourir à domicile n’a pas été un avantage. «Je pense que les chevaux se croyaient à l'entraînement. Ils n’étaient pas en condition de compétition.» Résultats MI/A. 1re série: 1. Vanessa Mathieu, Joyau du Chêne, 0 55’’9; 2. Christophe Barbeau (Lossy), Vinto Tinto, 0 57’’09. 2e série: 1. Simon Broillet, Ravenna XII, 0 56’’80; puis: 3. Christophe Barbeau, Kemanzie, 0 58’’77. MI/A en deux phases. 2e série: 1. Christophe Barbeau, Vinto Tinto, 0/0 28’’53; puis: 4. Sandra Liebherr (Bulle), L.B. Iwano, 0/0 31’’93. MII/A, 1re série: 1. Nathalie Felber, Twingo, 0 56’’13; puis: 4. Christophe Barbeau, Ultime, 0 63’’31. MII/A avec barrage, 1re série: 1. Niall Talbot, Hobby du Trimbolot, 0/0 28’’73; puis: 4. Marina Emery (Ependes), Gardenia III, 0/0 32’’89. 2e série: 1. Neal Fearon, K.E.C Maximum Joe, 0/0 28’’74; puis: 5. Susanne Behring (Riaz), L.B. Paola, 0/0 33’’55. SI/A. 1re série: 1. Philippe Putallaz, L’Amie, 0 55’’07; 2. Christophe Barbeau, Loriot XI CH, 0 59’’00; 3. Susanne Behring (Riaz), L.B. Paola, 0 62’’91. 2e série: 1. Franck Goubard, Quality, 0 58’’68; puis: 6. Philippe Emery (Ependes), Le Capitan, 0 68’’78. Circuit romand «Summer Classic». SI/A avec tour gagnant: 1. Philippe Putallaz, Maastricht D, 0+0 38’’56; puis: 11. Susanne Behring (Riaz), L.B. Nesquick, 4+4 43’’67; 14. Christophe Barbeau, Loriot XI CH, 4+4 44’’48.

christophe barbeau

christophe barbeau

Jean-Christophe BESSON
Le bourg 
50 560  GEFFOSSES
tél : 01.30.56.65.49 portable : 06.15.92.10.54

Accueil | Présentation | Passion | Conduite d'élevage | Poulinières | Vente de chevaux | Dernières nouvelles | Etalons photos videos | Cavaliers Cavalières Photos Videos Blogs | Thèmes chevaux cheval | Liens | Mon blog | E-mail élevage de vie |